Pour résoudre les problèmes masculins utile pour le poison de l’araignée-tueur

Sur site pour le traitement de la dysfonction érectile restitue à la capacité de l’motion les joies de l’amour des millions d’hommes. Mais de nombreuses personnes souffrant d’impuissance ces médicaments ne donnent pas l’effet de les aider peut le médicament à partir de venin de brésiliens d’araignées.

L’apparition dans les pharmacies de ces médicaments comme le viagra, levitra et cialis a produit, sans exagération, une véritable révolution dans la pathologie sexuelle, car pour la première fois dans l’histoire de la médecine la possibilité de rétablir la capacité de l’érection chez les patients atteints de dysfonction érectile à l’aide d’une simple prise de la pilule.

Cependant, chez la plupart des patients (jusqu’à 30%), le traitement de ces médicaments s’est avéré inefficace, et de l’autre une partie des patients, l’impuissance de ces médicaments est bien fourni à l’effet, cependant, il a été associé à des manifestations graves et même des effets secondaires dangereux, à cause de quoi le malade devait cesser de prendre de la «magie» de médicaments.

Et les scientifiques des états-UNIS le personnel de l’université du Wisconsin (University of Wisconsin) ont constaté que le poison brésiliens les araignées (Phoneutria nigriventer) contient un composant PnTx2-6, qui peut s’avérer encore plus efficace pour la récupération de la puissance que le viagra «avec les compagnons».

D’abord висконсинские les chercheurs amputer le pénis усыпленного le mâle de la souris, accroché à un organe des électrodes pour mesurer le degré de contraction des muscles et de l’acier de travailler sur ses tissus différents composés organiques.

Les meilleurs résultats a montré PnTx2-6, et une nouvelle étude a montré l’absence de ce composé effets secondaires typiques des médicaments existants contre la dysfonction érectile.

Par la suite, les scientifiques ont réussi à l’aide de techniques de génie génétique saisir «паучий» un gène responsable de la production de PnTx2-6, dans les cellules des tissus de chenille, après quoi ils sont devenus produire cette substance.

L’efficacité synthétique PnTx2-6 a déjà été testé sur les animaux masculins des rats (cette fois-vivants), mais avant de procéder à des essais cliniques chez les humains, les scientifiques doivent encore établir le degré de toxicité de ce composé.

Laisser un commentaire